Imprimer

Le neurofeedback est le résultat d’environs 100 ans de recherche dans les domaines des neurosciences, des mathématiques, de l’informatique, et de la médecine.

 

En 1875, le médecin britannique Richard Caton met en évidence le lien entre l’activité électrique du cerveau et l’activité mentale chez les animaux.

En 1958, joseph Kamiya, Professeur à l’université de Chicago, lance un premier entrainement sur des ondes Alpha.

En 1968-1971, Barry sterman de l’université de los Angeles, collabore avec la NASA et obtient ses premiers succès en neurofeedback sur des crises d’épilepsie sur l’être humain.

Il informe le cerveau de la dynamique des signaux qu’il émet. Ce cerveau apprend donc à les corriger spontanément et ainsi parvient à émettre des signaux stables et équilibrés.

Cela peut aider à retrouver un fonctionnement harmonieux et optimum et rendre la vie plus agréable.

Cette technique fait appel aux deux fonctions principales du cerveau qui est :

1)      Garder le corps dans un état de santé optimum

2)      Garder le corps en vie, le protéger en prévenant les dangers